Vous souhaitez
un spectacle,
une conférence
ou une composition de
Sylvain Audinovski ?
 



 

SYLVAIN AUDINOVSKI

 

Le chef qui ouvre l'orchestre

 

Parisien né à Montmartre, il prend ses premiers cours de violon à l'âge de 9 ans, mais ce n'est qu'à 18 ans que Sylvain a son premier flash: il décide avec treize "copains" du lycée Condorcet de créer un petit orchestre dans le lycée. Aucun d'eux ne voulant diriger, Sylvain prend alors la baguette, et orchestre cinq morceaux : un cocktail de grands thèmes de musiques classique et pop. Sa famille l'encourage à condition qu'il fasse également des études (sérieuses).

 

L'année 2000, Sylvain Audinovski fait une rencontre importante avec le célèbre pédagogue Jean-françois Zygel qui le conseille, le forme en cours particuliers afin d'entrer au CNSM de Paris. Sylvain entre dans la classe de Zygel et l'assiste même pour la direction d'un chœur. Il devient alors triple lauréat du CNSMDP, notamment avec l'aide de son autre professeur : Thierry Escaich.

 

En 2008 Sylvain fait une rencontre fondamentale avec le grand chef d'orchestre japonais Yutaka Sado qui lui dévoile un nouveau monde musical et le pousse d'avantage dans la direction d'orchestre. Il devient alors lauréat du concours international de direction d'orchestre de Zagreb.

 

Sylvain Audinovski est un chef amoureux de l'orchestre. Pour lui, l'orchestre est si beau qu'il faut le partager beaucoup plus ! Sa passion est d'ouvrir l'émotion de l'orchestre au plus grand nombre. Ses prestations visent à sortir l'orchestre de son confinement, que ce soit en spectacle, soirée de gala, conférence, discours, atelier, auprès des entreprises, des universités, des écoles, et également pour le service Jeune Public de l’Opéra National de Paris pendant treize ans.

 

Pour porter sa vision de "l'orchestre everywhere", Sylvain crée en 2007 L’Ensemble Bonsai, : raffinement, excellence et élégance du très haut de gamme classique, « petit » orchestre qui ouvre le classique en tous lieux, hors des contextes habituels. 

 

Mathieu Lamboley (qu’il a rencontré quand il était étudiant au CNSMDP) entend les échos de son travail et lui présente en 2014 l’idée de Gérard Louvin et Daniel Moyne d’un orchestre classique-pop. Gérard Louvin découvre le travail de Sylvain et de ses musiciens. C’est ainsi que se lance leur collaboration pour l'orchestre OdinO.

 

Sylvain prend la responsabilité d'OdinO et de ses deux spectacles. Il déclare à ce propos : «OdinO est un projet ouvert qui correspond à ma vision de la musique. Nous mettons la richesse de l’orchestre classique au service du dynamisme de la pop et de l'électro. J’aborde ce travail avec le plaisir de partager l’émotion et de savourer ces notes de musique avec le plus grand nombre, car- au fond- ces notes sont les mêmes chez Bach et Daft Punk : quand on se place  sur le terrain de l'émotion, on peut vibrer pour une chanson de Queen tout en étant sensible aux symphonies de Brahms ! 

 

Sylvain Audinovski continue et développe sa vision d'un orchestre qui s'ouvre à tous les publics, y compris pour la pratique amateure :