Sylvain AUDINOVSKI

 

Le chef qui ouvre l'orchestre ! 

 

OdinO est né dans la tête et le coeur de son chef d'orchestre. Or, il n'est jamais facile de savoir ce qu'il se passe dans la tête des gens ! Ce chef, triple lauréat du CNSMDP, et lauréat du Concours International de direction d'orchestre Matacic de Zagreb, est amoureux fou d'orchestre. Il imagine des rencontres de notes, des émotions, plus belles et surprenantes les unes que les autres. Sa musique est exaltée, son partage total avec le public et sa générosité contagieuse. Sur scène, et dans la vie, il fait évoluer la posture traditionnelle de chef d'orchestre, pour mettre en lien ses musiciens avec un large public, et vous emmener dans son univers. Passionnément !

 

Parisien né à Montmartre, il prend ses premiers cours de violon à l'âge de 9 rans, mais ce n'est qu'à 18 ans que Sylvain a son premier flash: il décide avec treize "copains" du lycée Condorcet de créer un petit orchestre. Aucun d'eux ne voulant diriger, Sylvain prend alors un crayon à papier en guise de baguette de fortune, et orchestre ses premiers morceaux...

 

L'année 2000, Sylvain Audinovski fait une rencontre très importante avec le célèbre pédagogue Jean-françois Zygel qui le forme en cours particuliers afin d'entrer au CNSM de Paris. Sylvain entre dans la classe de Zygel et l'assiste même pour la direction d'un chœur et les premières Leçons de musique. Il devient alors triple lauréat du CNSMDP, avec l'aide de son autre professeur : Thierry Escaich.

 

En 2008, Sylvain fait une rencontre fondamentale avec le grand chef japonais Yutaka Sado qui lui dévoile un nouveau monde musical et le pousse d'avantage dans la direction d'orchestre, en le prenant comme assistant lors de concerts parisiens. Sylvain devient lauréat du Concours International de Direction d'Orchestre de Zagreb. Il dirige plusieurs opéras : Tosca, Candide, Carmen, L'Opéra de Quatre Sous, ainsi que des musiques de scène telle L'Histoire du soldat, notamment durant sa résidence de cinq ans au Théâtre Montansier de Versailles - directeur Jean-Daniel Laval.

 

Mais Sylvain est un chef fou amoureux d'orchestre... Et, pour lui, l'orchestre est si beau qu'il faut le partager beaucoup plus ! D'après lui, les orchestres font un travail fantastique, particulièrement en France, et il faut les faire connaître beaucoup plus. Alors sa passion l'oriente à partir de 2012 à partager l'émotion de l'orchestre au plus grand nombre. Ses prestations visent depuis lors, à sortir l'orchestre de son confinement, que ce soit en spectacle, soirée de prestige, conférence, discours, auprès de tous les publics, et également pour le service Jeune Public de l’Opéra National de Paris pendant treize ans. 

 

Pour porter sa vision de "l'orchestre ouvert", Sylvain fonde OdinO. 

OdinO est un matériau idéal pour créer du lien, donner envie, et explorer. OdinO ouvre tous les paramètres de l'orchestre, du public au répertoire, en passant par les codes et les pratiques. OdinO fraie un chemin à la musique d'orchestre, vers le monde demain, et communique aussi le plaisir des liens humains qui composent l’aventure orchestrale. 

 

Sylvain déclare à ce propos : "OdinO est un projet ouvert qui correspond à ma vision de la musique. J’aborde ce travail avec le plaisir d'offrir et savourer l'orchestre avec le plus grand nombre : quand on se place sur le terrain de l'émotion musicale, on sort des classements qui font tant de mal... On peut vibrer pour une chanson de Queen tout en étant sensible aux symphonies de Brahms, car- au fond- les notes sont les mêmes."

 

"Mon ultime satisfaction, c'est lorsqu'un spectateur d'OdinO comprend qu'il entend tout... et décide de franchir les portes de la Philharmonie de Paris ou de l'Opéra Garnier, acheter un violon, prendre des cours de piano, écouter différemment Sting et Haendel ou s’inscrire dans un orchestre. Là, je me dis que nous avons rempli notre mission : ouvrir l'orchestre, mais aussi ouvrir le coeur et l'esprit. Donner du plaisir, de la confiance, et donner l'accès."

 

Sylvain Audinovski s'adresse par ailleurs avec conviction, générosité et authenticité, à la pratique amateure. Le Choeur Bonsaï 60 choristes, chante pour des causes généreuses et solidaires, notamment les élèves en décrochage scolaire qui repassent le baccalauréat. Son opéra pour et avec enfants La Tete dans les Nuages initie les élèves à la pratique de l'opéra. Et son spectacle Musique Enjouée donne envie aux enfants de 3 à 7 ans, d'accéder à la musique par les jouets.

 

Raffinement, élégance, générosité, passion, folie et excellence du très haut de gamme classique sont toujours à l'esprit des créations de cet artiste qui ouvre l'orchestre en tous lieux, hors des contextes habituels. 

 

Selon Sylvain Audinovski, les orchestres classiques sont merveilleux, particulièrement en France : il faut les faire connaître beaucoup plus. 

Ses prestations visent à sortir l'orchestre de son confinement. 

Sylvain donne envie, donne l’accès à l’orchestre : il crée les passerelles et modernise le symphonique. Il surprend en faisant participer les spectateurs, en ouvrant le répertoire, en partageant les codes et les pratiques, notamment aux entreprises et aux jeunes. Pour porter sa vision de "l'orchestre ouvert", Sylvain crée OdinO.

Portrait 

Son portrait par Saisons de Culture

Article sur Sylvain Audinovski

"La grâce est un état si difficile et si rare à atteindre qu’on en oublie ce qu’elle est vraiment, voire qu’elle est à notre portée et pire qu’elle peut exister !"

Pourtant, l’autre matin...

 Dans les salons d'un bel hôtel, loin de l’agitation du monde, sans y prendre garde, elle nous a touchés, cette grâce ; toutes et tous pris au cœur et aux tripes - on en a même vu pleurer… Pas un d’entre nous n’y a échappé, émus par cette sincérité qui bouscule les idées reçues, bouleverse les habitudes et redonne de l’élan sans forcer. Tous transportés par ces aveux si généreux et si vrais…subjugués par cette intelligence qui rend humble et redonne de l’envie pour avancer. Pas de discours ni de théorie, juste des paroles chaleureuses, et bienveillantes pour comprendre sans juger et des notes pour partager sans imposer, rebooster sans contraindre, et apprendre sans bachoter.

 

Un temps à part et singulier, un de ces moments « privilège » pour se faire « cueillir »  et, mine de rien, dans cette émotion si belle, faire durablement avancer un projet, quel qu’il soit, le faire évoluer et définitivement s’épanouir.

Plus qu’une fable, pas tout à fait une métaphore et pas franchement un team building, non plus. Non, simplement un moment singulier à vivre chacun pour soi mais tous ensemble, sans contrainte, ni idée derrière la tête. Un de ces moments qui allie et ravive le sens, le savoir et le plaisir dans une sereine harmonie et une belle fluidité, indispensables pour mieux vivre et travailler ensemble.

 

« Ouvrir l’orchestre » dit Sylvain Audinovski, mais aussi ouvrir le cœur, l’esprit, ouvrir le cercle aussi et relier les hommes et les femmes en les élevant dans cette quête de beauté, de grâce et de compréhension du monde."

 

Philippe SOUDEE Directeur d'agence évènementielle et conseiller de Maisons & Domaine Henriot.

Prestation de Sylvain Audinovski & ses musiciens.

Annecy - Juillet 2016.